Le camping sauvage consiste à partir à l’aventure. On se sent libre quand on s’installe et qu’on reste dans un endroit qu’on aime. Le camping commence lorsque l’on monte le camp pour la nuit. Peu importe que l’on dorme dans une voiture, sous une tente ou en plein air.

Cela compte pour les séjours de nuit dans une caravane ou un camping-car. Le camping sauvage consiste à ne pas utiliser les installations de camping telles que les terrains de camping ou de caravanes.

Le camping sauvage présente des avantages et des inconvénients

Le camping sauvage présente de nombreux avantages. Vous pouvez économiser de l’argent et choisir où passer la nuit. Vous pouvez rester plus d’une nuit. Vous pouvez être indépendant et profiter réellement du plein air. Vous serez peut-être surpris de voir à quel point les animaux s’approchent de vous.

Il n’y aura aucun des bruits habituels d’un camping, comme les ronflements et la vaisselle du voisin. Le camping sauvage ne vous oblige pas à rencontrer d’autres personnes en face à face.

Le camping sauvage a cependant ses inconvénients : il n’y a ni électricité ni installations sanitaires. De plus, vous devez vous attendre à ce qu’un agent des forces de l’ordre vous demande de payer.

Italie et camping sauvage

Officiellement, le camping sauvage est interdit en Italie. Chaque municipalité est responsable de l’application de la réglementation, ce qui la rend difficile à faire respecter. En règle générale, il faut savoir que les zones touristiques et les plages sont très surveillées.

Des amendes pouvant aller jusqu’à plusieurs centaines d’euros peuvent être infligées et doivent être payées immédiatement. Officiellement, l’amende varie entre cent et cinq mille euros.

Elles peuvent être perçues par la Polizia di Stato qui est chargée du maintien de l’ordre public. Elles peuvent également être perçues par la Polizia Comunale, les Carabinieri et d’autres membres des autorités forestières de l’État.

Où faire du camping sauvage en Italie ?

Il est préférable de rechercher des zones reculées pour faire du camping sauvage. Évitez de camper près des routes, des maisons ou des sentiers. Vous ne devez pas faire de bruit ni allumer de feu. Cela est interdit presque partout, vous ne devez donc pas attirer l’attention sur vous.

Ne laissez pas de déchets et veillez à laisser l’endroit aussi propre et rangé que possible après votre départ. Vous serez heureux si vous ne dérangez pas les autres et préservez l’environnement. Il est préférable d’emporter votre tente avec vous lorsque vous voyagez.

Il est préférable de ne rester qu’une nuit dans un seul endroit. C’est une erreur de planter sa tente dans une réserve naturelle. Les sanctions sont sévères.

Alternatives au camping sauvage en Italie

Vous êtes un voyageur soucieux de son budget et vous aimeriez camper en pleine nature, mais vous n’avez pas assez d’argent ? Vous craignez les amendes élevées et la perte de votre budget ? Il existe de nombreuses options pour monter votre tente vous-même et pour un coût très faible.

Bien que de nombreux agriculteurs et alpages vous permettent de monter une petite tente pour une nuit sur leurs terres, ils peuvent vous demander de l’argent ou exiger que vous leur achetiez quelque chose.

Il existe également de petits campings abordables en Italie qui ne disposent que d’un pré et de quelques salles de bain. Ils ouvrent généralement en mars ou avril, et ferment début octobre. Il existe depuis un certain temps un site Internet italien qui propose des hébergements bon marché pour les camping-cars, les tentes et les caravanes. Certains incluent un repas. Cela vous permettra d’être moins stressé et de rencontrer plus facilement la population locale.

Chaque région italienne a ses particularités

La région sauvage des Alpes du Tyrol du Sud, c’est-à-dire que le bivouac est autorisé au-dessus de la limite des arbres en cas d’urgence. Vous pouvez y passer la nuit si vous avez été étonné par l’obscurité ou si vous êtes blessé ou perdu pendant votre randonnée.

Le camping sauvage reste interdit et vous serez sanctionné pour cela, sauf pour les exceptions mentionnées ci-dessus. Des contrôles réguliers sont effectués dans les bois, notamment dans les zones protégées, les réserves naturelles et les parcs nationaux, ainsi que dans les zones touristiques. Il est conseillé de passer la nuit sur place avec les propriétaires. Le lac de Garde est également une région touristique populaire en Italie. Il y a de fortes chances que vous soyez repéré dans les environs immédiats.

La Costa Smeralda n’est pas la seule chose que la Sardaigne a à offrir. Certaines sections de la côte font plus de 1600 km de long. Si vous êtes prudent et prenez des précautions, vous trouverez des endroits magnifiques où vous ne serez pas dérangé et où vous pourrez passer la nuit. Les amoureux de la nature trouveront un moyen unique de se détendre dans la campagne ombrienne préservée.

Vous y trouverez de beaux ruisseaux avec de petites chutes d’eau, des forêts de chênes verts et une nature intacte. Si vous suivez les règles, vous trouverez l’un ou l’autre endroit où vous ne serez pas dérangé. Vous devriez éviter les huit parcs de la région où vous prévoyez de passer la nuit.

Au-delà de la Maremma, il existe de nombreux autres endroits en Toscane méridionale qui offrent des possibilités étonnantes de voir la beauté naturelle de la région. La Corse possède également une petite quantité de la macchia sauvage et de ses chênes-lièges.

Cependant, l’été est le moment où les forêts brûlent, aussi l’accès à celles-ci doit-il être contrôlé. L’arrière-pays de la Sicile offre de nombreuses possibilités de randonnée et de trekking. Vous pouvez également trouver des endroits tranquilles pour un camping sauvage et romantique.

Le camping sauvage en Italie : en bref

Il est possible de faire du camping sauvage en Italie, à condition de ne pas aller dans les zones touristiques ou sur les plages. Vous pouvez profiter d’une nature paisible et intacte, à condition de respecter l’environnement et de ne pas déranger les autres.

Vous êtes susceptible de recevoir une amende si vous vous éloignez suffisamment de la civilisation ou des réserves naturelles. Si vous trouvez tout cela trop risqué, il existe des alternatives moins coûteuses.

Vous bénéficiez d’un contact sans stress avec d’autres personnes et d’une proximité avec la nature.

Comments are closed.

Pin It